• Reviens s'il te plait

    Inspiré de "Daddy - Codplay"

    Photograph Adorable little girl, writing letter to Santa, sitting ...

    Papa,

    J’écris cette lettre parce que maman vient de me dire que tu étais partie. Elle m’a dit que ça irait, que tout se passerait bien tant que je souriais. Mais papa, je n’ai pas envie de sourire. En fait, depuis que tu es parti, j’ai plus du tout envie de sourire.

    La fois dernière que je t’ai vu, tu m’avais dit quelque chose comme « qu'elle est jolie ma petite fille, je risque d’avoir des difficultés à te protéger plus tard! ». Je ne sais plus très bien, c’est flou dans ma tête. Lorsque tu m’avais offert ces mots, je n’imaginais pas que ce serait la dernière fois que tu m’adresserais la parole. Sans trop le savoir, j’ai souris à ta remarque, comme je l’ai toujours fait. C’était devenu habituel de t’entendre dire ce genre de chose, simplement parce que tu es mon papa. Et c’est parce que tu es mon papa que tu dois rester à mes côtés.

    Si je n’ai pas vraiment prêté attention à tes derniers mots, et si c’est pour ça qu’ils sont encore flous dans ma tête, c’est parce que ta présence était une habitude quotidienne dans ma vie. Te voir, t’entendre, t’écouter, c’était normal. Parce que tu es mon papa. Parce que je suis ta fille. Je n’ai jamais réalisé que ta présence pouvait s’enfuir à tout moment. Un papa, ça reste pour prendre son enfant dans ses bras et pour lui chuchoter qu’il va s’en sortir. Ça ne doit pas partir. Ça dois rester.

    Maman essaie de te remplacer en me disant que tout va pour le mieux, mais elle n’y arrive pas trop. Je crois que j’ai compris pourquoi : maman et papa c’est différent. Il y a des choses qu’elle peut faire, mais pas toi. Comme il y a des choses que tu peux être le seul à réaliser, et qu’elle ne pourra jamais faire. C’est parce que vous êtes différents que vous vous complétez à merveille.

    Un jour tu m’as dit que tu avais choisi maman parce qu’elle savait faire toutes les choses que tu ne savais pas faire. Vous étiez tous les jours dans la même maison alors tout allait bien. Elle t’aidait, tu l’aidais, et moi je vivais. Quand maman est venue me dire que tu étais partie, c’est comme si j’avais entendu une explosion dans ma tête. Ca m’a piqué les yeux et quand j’ai pleuré ma gorge a beaucoup brûlé. Je ne sais pas bien ce qui se passe en moi, et je n’arrive pas à comprendre pourquoi c’est très dur. Ce que j’ai pu saisir, c’est que tu n’es pas partie comme les autres fois. Tous les matins tu prenais la voiture pour aller travailler, mais tu es toujours revenu le soir pour manger avec nous et me dire bonne nuit. Cette fois, j’ai compris que tu avais pris la voiture mais que tu n’avais plus l’intention de venir me dire bonne nuit tous les soirs. Quand j’ai réalisé ça, j’ai vraiment eu très mal. Tu peux revenir, s’il te plaît ?

    Je suis peut-être petite, et j’ai encore beaucoup de chose à apprendre, mais il y a des émotions que je connais déjà bien. La tristesse, je crois que c’est celle que je connais le mieux maintenant. Je n’ai pas encore réussi à mettre les bons mots sur tout ce que ma tête veut te dire. Je pense que c’est parce que je suis trop petite pour connaître tous les grands mots que maman et toi vous lisiez dans les livres du salon. Mais si je ne peux pas te dire ce que c’est, je suis capable de te dire ce que ça me fait sentir dans mon cœur.
    J’ai très mal quand je pense à toi, et j’ai envie de pleurer dès que je vois maman toute seule dans la maison. J’ai compris que tu me manquais beaucoup, beaucoup. Je n’aime pas ça du tout. J’aime pas avoir mal. Normalement quand c’est douloureux, tu viens souffler sur ma plaie pour me dire que c’est rien. Je sais que c'est de la triche si je te demande ça, mais j’ai très mal au cœur depuis que tu es partie …

    Tu peux venir souffler sur ma blessure, s’il te plaît ?

    Ta "jolie petite fille".

    Neyu

    « Le carnet jauneLes secrets du present »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :